Un petit peu de Règlement ne peut pas nuire au Grenadier (4)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un petit peu de Règlement ne peut pas nuire au Grenadier (4)

Message par Grenadier SCHNAPS le Mar 5 Déc 2006 - 18:52

Je vous invite à poursuivre la découverte de l'Ordonnance du 25 Mars 1768, sur le Service dans les Places dont je m'en vais vous retranscrire un 4ème EXTRAIT. Après avoir disséqué successivement : les FONCTIONS DES COMMANDANS DE POSTES , avec les HONNEURS à RENDRE PAR LES GARDES (31 articles au total) dans un premier temps, puis le SERVICE DES PORTES(19 articles) dans un second temps, suivi par les FONCTIONS DES CAPORAUX (41 articles) en dernier lieu, voici les RONDES et les PATROUILLES en 15 articles.



"DES RONDES.

-ART. 1.
La sentinelle devant les armes ayant crié, "halte-là; caporal, venez reconnaître", le caporal de consigne du poste se fera accompagner par un fusilier portant un falot, et se portera à la sentinelle ; il se placera à la droite, le soldat avec le falot à gauche, puis le caporal criera "qui vive ?" la ronde ayant répondu "ronde-major", le caporal, s'il n'est pas chef de poste, criera "halte-là; chef de poste, venez reconnaître ronde-major".

Aussitôt le commandant du poste fera sortir sa garde, la formera dans l'ordre dans lequel elle a été disposée le jour, et se portera de sa personne quatre pas en avant, se faisant suivre par deux fusiliers ; les fusiliers apprêteront leurs armes, et il criera : "avance à l'ordre !".

Il gardera son schakos, mettra la main sur la poignée de son sabre ou de son épée, donnera le mot d'ordre à l'officier de ronde, et lui rendra compte de ce qu'il y aura de nouveau à son poste.

-Art. 2. Les rondes de commandant et d'officier supérieur seront reconnues comme les rondes-majors, excepté que, pour reconnaître la ronde de commandant, le chef du poste se portera dix pas en avant, et se fera suivre par quatre fusiliers.

-Art. 3. Si la ronde-major se déclare plusieurs fois dans la même nuit, elle ne sera reconnue la seconde fois et les suivantes, que comme les rondes ordinaires.

-Art. 4. Si un officier-général inspecteur fait une ronde, il sera reçu comme les rondes de commandans.

-Art. 5. Pour reconnaître une ronde ordinaire, le caporal, suivi d'un soldat avec un falot, étant arrivé à la sentinelle, criera "qui vive ?" la ronde lui ayant répondu, il lui criera : "avance qui a l'ordre !" ce qui indique que les rondes ordinaires donnent l'ordre, au lieu de le recevoir.

-Art. 6. Le caporal de consigne empêchera que les rondes ne laissent sur le registre de l'intervalle entre leurs signatures.

-Art. 7. Il est défendu au caporal de consigne de porter le falot de la ronde, et d'apporter la boîte hors du corps-de-garde.

-Art. 8. Une ronde en apercevant une autre, lui criera "qui vive ?" la seconde garde ayant répondu, la première fait à son tour connaître son grade, et celle qui a le grade le plus élevé crie à l'autre, "avance à l'ordre !".

-Art. 9. Si les deux rondes avaient le même grade, celle du corps dont le numéro serait le plus élevé, donnerait l'ordre.

-Art. 10. Les caporaux de rondes porteront leur falot, Ils suivront la banquette, afin de s'assurer que les sentinelles ne dorment pas; ils écouteront de temps en temps, afin d'observer ce qui se passe dans les fossés ou hors de la ville.

-Art. 11. Les caporaux de rondes donneront l'ordre sans ôter leur shakos, et en mettant la main sur la poignée de leur sabre.

-Art. 12. Si une ronde remarque quielque chose qui puisse compromettre la sûreté de la place, elle en instruira le poste le plus voisin et le commandant de la place. Si ce qu'elle a observé n'est qu'une affaire de police, elle en instruira également le poste voisin, mais n'en rendra compte que le lendemain au major de la place.

-Art. 13. Si une ronde trouve une sentinelle en défaut, elle en avertira le commandant du poste.



DES PATROUILLES.

ART. 1er. Les patrouilles seront reconnues aux postes comme des rondes ordinaires; le caporal qui les reconnaîtra ne laissera avancer, pour donner l'ordre, que le commandant de la patrouille, et tiendra le reste aussi éloigné que les localités le permettront.

-Art. 2. Lorsque deux patrouilles se rencontreront, celle du corps dont le numéro est le moins élevé recevra l'ordre."



Je sais c'est un peu austère, mais bon, il vaut mieux le savoir afin d'éviter les tours de consigne... salut
avatar
Grenadier SCHNAPS
BOULET D'OR
BOULET D'OR

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 55
Date d'inscription : 23/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum