Résumé de la bataille de Montmirail

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Résumé de la bataille de Montmirail

Message par La Poudre le Mer 9 Avr 2008 - 22:38

Après
la défaite de Leipzig en Allemagne, Napoléon fut obligé de repasser le
Rhin avec son armée. Le moral des troupes est au plus bas, d'autant que
les nouvelles du front sont désastreuses : plus de 700 000 coalisés
vont à présent envahir la France. La campagne de France, c'est
"l'épopée d'une poignée de grognards et de conscrits, courant sous la
bise aigre de Champagne, pour surprendre et battre deux armées quatre
ou cinq fois supérieures en nombre" selon le commandant Lachouque.
Notre Empereur un peu vieillit reprit soudain les bottes du jeune
général Bonaparte. Et c'est ici qu'il va montrer la véritable mesure de
son génie. La campagne de France est un chef-d'oeuvre sur le plan
militaire, les victoires françaises ne contredisant pas cette
affirmation : Brienne, Reims, Arcis-sur-Aube, Vachaumps, Mormant,
Champaubert, Montereau... Cette bataille et victoire de Montmirail
montre l'étendue du talent de Napoléon, et la puissance encore
destructrice d'une Grande Armée pourtant décimée et abattue...
http://img237.images

[size=9] Vers
8 heures, les deux armées, françaises et prussiennes, entrent en
contact. Les français prennent position et tiennent tête aux assauts
répétés de l'ennemi. Le prussien Sacken ne se doute pas qu'il a
Napoléon en personne devant lui. Les nouvelles recrues, surnommées les
"Marie-Louises" en raison de leur jeune âge, se battent avec un telle
fougue qu'elle force l'admiration des "vieilles moustaches". A 12
heures, Mortier se présente avec la division Michel et les cavaliers de
Defrance. A droite, le valeureux Ney, implacable sabreur et grand
cavalier de l'Empire, brise les lignes prussiennes comme à Eylau les
russes. Mais la supériorité numérique de l'ennemi est écrasante, et
Napoléon est obligé de faire donner l'ensemble de sa vieille Garde,
quatre bataillons composés de valeureux combattants qui vont repousser
à trois reprises les charges de cavalerie prussiennes. Le général de
cavalerie Guyot emporte la décision, et finit de mettre en déroute le
corps d'armée de Sacken, tandis que la Garde place les canons pris aux
prussiens en haut des tours du château de Montmirail, et anéantissent
les pauvres fuyards. La division Michel, galvanisé par sa récente
victoire, repousse héroïquement la contre-attaque d'un autre général
ennemi, York. Pendant ce temps, la Jeune Garde se trouve embourbé à
Château-Thierry et ne peut se rendre sur les lieux pour transformer la
défaite prussienne en hécatombe...
[/size]
http://img309.images
[size=9][size=9] Cette
victoire est la parfaite illustration de la campagne de France, où la
pauvre Grande Armée, affamée et épuisé, va pourtant battre quatorze
fois l'ennemi pourtant six fois supérieurs en nombre sur l'ensemble de
la campagne. Napoléon est très fier de son armée : celle-ci, motivée et
en confiance, remportera encore une magnifique victoire sept jours plus
tard à Montereau...
[/size][/size]
http://img72.imagesh

[size=7][size=9][size=9]( Sources: Napoleon: les grandes batailles, site internet )
[/size][/size][/size]
avatar
La Poudre
Grenadier

Masculin
Nombre de messages : 2986
Age : 62
Date d'inscription : 24/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Résumé de la bataille de Montmirail

Message par La Braise. "Fourrier" le Jeu 10 Avr 2008 - 16:43

Super récit....... Continue mon bon La poudre:-)
avatar
La Braise. "Fourrier"
Fourrier

Nombre de messages : 2108
Date d'inscription : 11/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum