Les fournisseurs (2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les fournisseurs (2)

Message par La Flamme le Mer 23 Nov 2005 - 8:06

Ses prétentions s'enflent à mesure que sa réputation grandit. Hautain avec ses clientes, surtout les clientes relativement modestes, se livrant à toute une mise en scène pour prendre leurs mesures (il lui faut une estrade pour opérer), il va jusqu'à solliciter un jour de Joséphine, qui ne sait rien lui refuser, l'autorisation d'utiliser des voitures de la Cour pour le mariage de sa fille, autorisation que, bien sûr, Napoléon, au comble de la colère, refusera, en termes cinglants. L'Empereur en effet ne l'aime guère, l'appelant "le marchand de chiffons de ma femme", faisant expertiser ses livraisons et rabaisser ses mémoires qu'il trouve trop élevés. Il ne ne peut néanmoins l'empêcher de dicter ses ukases à la presque totalité de l'Europe où les princesses de la famille impériale, Caroline Murat, reine de Naples, Pauline, princesse Borghése, Elisa, princesse de Luques et de Piombino, Hortense, reine de Hollande, ainsi que quelques grandes dames, telles que Mme de Luçay ou Mme de Bassano, femme du ministre des Affaires étrangères, ont puissament contribué à répandre ses créations.

Son trés réel talent lui permet à partir de dessins que son ami le peintre Garneray fait pour lui d'aprés les fresques de Pompéï où la statuaire des galeries du Louvre, d'adapter avec bonheur l'antiquité un peu rigide que prône David aux exigences d'une mode plus souples et plus aimable, à porter à la ville et dans les salons.




Facture d'un marchand de modes. Herbault, 1810.



A suivre...
avatar
La Flamme
Fourrier

Masculin
Nombre de messages : 1085
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum