Distillateur d'eau-de-vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Distillateur d'eau-de-vie

Message par La Flamme le Sam 18 Mar 2006 - 15:55

La vignette représente l'intérieur d'un atelier.

AB, entrée du fourneau qui est entièrement construit en briques, par laquelle on met le bois; on ferme cette ouverture par la plaque de fer, fig 10.

CD, tourelle de maçonnerie de brique, qui renferme les chaudières.

E, place pour l'ouvrier brûleur pour monter regarder dans les chaudières, les emplir ou ajuster les chapeaux.

a, b, le dessus des chaudières.

c, d, les chapiteaux ou chapeaux.

ef, d, e, queues des chapeaux, qui entrenet dans les serpentins.

K, M, tonne, barique, pique ou réfrigérents dans lesquelles les serpentins sont placés.

L, N, bassiots qui reçoivent l'eau de vie par un entonnoir placé au-dessous de l'extrémité inférieure du serpentin.

O, P, faux bassiots ou baquets dans lesquels les bassiots seront placés.

g, h, tuyaux venant d'un réservoir placé derrière le mur auquel la cheminée est adossée pour continuellement rafraîchir par de nouvelle eau celle qui environne les serpentins.

F, cheminée commune des deux fourneaux.

x, y, tirettes ou régitres pour gouverner le feu dans les fourneaux.

Fig. 1 Ouvrier qui attise le feu.

2. Ouvrier qui éprouve la liqueur qui est sortie du serpentin.


Bas de la planche.



3. Les deux tirettes ou régitres.

4. Coupe du chapeau de la chaudière par un plan qui passe le long de la queue.

5. Coupe de la chaudière et du fourneau sur lequel elle est montée.

A, Collet de la chaudière qui reçoit intérieurement le chapeau.

B, oreilles au nombre de trois ou quatre, par lesquelles la chaudière est suspendue dans la maçonnerie du four.

C D tuyau bouché en D par un bondon ou tampon de bois garni de linge, que l'on ouvre pour laisser écouler la liqueur hors de la chaudière par derière le mur auquel le fourneau et la cheminée sont adossés.

6. Bassiots et faux bassiot. Le bassiot est foncé, le dessus est percé de deux trous, l'un pour recevoir la queue de l'entonnoir, et l'autre que l'on ferme avec un bouchon de liège pour laisser passer la jauge.

7. Serpentin vu séparément.

ab, cd, ef, les trois montants qui en soutiennent les différents tours.

A. Extrémité supérieure qui sort de quelques pouces hors du réfrigérent,pour recvoir l'extrémité de la queue du chapeau.

B. Extrémité inférieure du serpentin, par laquelle la liqueur distilléé sort pour tomber dans un entonnoir dans le bassiot que l'on place au dessous.

8. Jauge que l'on introduit dans le bassiot, pour connaitre la quantité de liqueur qui y est contenue.

9.
Prouve ou petite bouteille servant à éprouver l'eau de vie.

10.
Porte ou trappe de fer pour fermer l'ouverture du fourneau.



Sources : L'artisanat au XVIIIe siècle de Diderot et d'Alembert.
avatar
La Flamme
Fourrier

Masculin
Nombre de messages : 1085
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum