Les boutons de la Garde Impériale

Aller en bas

Les boutons de la Garde Impériale

Message par La Flamme le Sam 9 Sep 2006 - 15:04




"Les références indiquées sous chaque modèle de bouton correspondent à l'ouvrage de Fallou. La lettre F indique Fallou suivi du numéro de la page, l'autre indique dans quelle ligne se trouve le bouton et le troisième chiffre la position du bouton dans la rangée en partant de la gauche".






Les deux petits boutons du dessus à gauche et le petit à droite, sont les modèles classiques portés par la majorité des corps de la Garde Impériale.
Il a existé de trés nombreuses variantes entre 1804 et 1814. C'est le 29 juillet 1804 que la Garde Consulaire est devenue Garde Impériale. Elle sera supprimée début mai 1814, rétablie le 21 mars 1815 et réorganisée le 8 avril suivant. elle sera définitivement licenciée en juillet 1815.
(F 64 / 1re et 2e ligne).

Le modèle du dessus à droite est un bouton appartenant soit à l'artillerie à pied de la Garde, soit aux canonniers vétérans. Par décret du 7 avril 1808, 4 compagnies d'artillerie à pied sont créées et incorporées dans le corps de l'artillerie de la Garde. En 1812, une 9e compagnie est créée et le tout est organisé en un régiment. en 1813, un second régiment d'artillerie à pied fut créé et attaché à la Jeune Garde.
Quant à la compagnie des canonniers vétérans, elle exista du 12 janvier 1812 au 12 mai 1814.
(F 64 /4 /4).

Les deux boutons de métal blanc appartiennent à la Gendarmerie d'élite, au Train d'Artillerie ou au Train des équipages.
La légion de Gendarmerie d'élite était composée sous le Consulat d'un demi-bataillon de gendarmes à pied et de deux escadrons. Les 2 compagnies à pied seront supprimées le 15 avril 1806 et il ne subsistera que la Gendarmerie à cheval. Le régiment du Train d'Artillerie sera formé le 10 avril 1813 avec les compagnies existantes dans la Garde et qui avaient été créées les 29 juillet 1806 et 31 octobre 1809.
Enfin, le bataillon du Train des équipages composé de 6 compagnies, organisé par le décret du 15 avril 1806, subsistera jusqu'en 1814.
(F 64 /5).

Le deuxième bouton de la rangée de gauche est le seul qui soit légèrement bombé, il appartient au bataillon des Marins de la Garde qui provient de la Garde des Consuls. Il avait été réorganisé par un arrêté daté du palais de Saint-Cloud le 30 fructidor an XI (17 septembre 1803).
(F 64 /3 /5).

Le 3e du bas, dans la rangée de gauche, est un bouton légèrement plus petit réservé aux régiments des Pupilles, formé avec les bataillons de vélites royaux de Hollande le 30 mars 1811. Supprimé en 1814, il a parfois pris le nom de "Régiment du Roi de Rome".
(F 64 /3).

Enfin, le 3e dans la rangée du centre appartient aux officiers de santé de l'hôpital militaire de la Garde Impériale.
(F 23/2/4).



Sources : Texte et photo : Les boutons d'uniforme de la Grande Armée. de Mr Alain Pigeard.
Tradion magazine n°8
avatar
La Flamme
Fourrier

Masculin
Nombre de messages : 1085
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum