La Lessive autrefois 1.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Lessive autrefois 1.

Message par La Flamme le Sam 21 Oct 2006 - 16:56

Tour à tour appelées lavandières, blanchisseuses, bugadières ou buandières, nombre de femmes connurent les "buées", le difficile travail du linge au lavoir.

Dans les campagnes, la corvée de lessive n'avait lieu qu'une ou deux fois dans l'année, à l'automne et au printemps.

Cela ne posait pas trop de problèmes, car la notion de propreté n'était pas alors celle d'aujourd'hui et le linge était abondant. Torchons, solides chemises de toile épaisse en chanvre ou en lin, draps et serviettes dont les armoires regorgeaient...

Tout cela permettait d'attendre les beaux jours où le soleil permettait de rentrer le linge bien sec après une grande lessive.

En attendant, le linge sale se conservait étendu dans un endroit sec, et aéré, comme un grenie ou une grange.

La lessive d'autrefois était une opération complexe comprenant plusieurs étapes, dont certaines sont méconnues. Plusieurs femmes de la maisonnée ou du voisinage se mobilisaient pour mener à bien cette lourde tache.

Elles étaient parfois aidées d'une lavandière professionnelle qui prenait la chose en main.

Le puchage durait habituellement toute une journée, le rinçage au lavoir en nécéssitait une autre.

Après tri du linge venait le dégrossage (ou essageage), un passage obligé au lavoir pour humidifier le linge et lui retirer les plus grosses saletés. Puis le puchage commençait.

On sortait la cuve, appelée aussi cuveau ou cuvier : un énorme baquet de bois posé sur un chevalet ou un trépied. Au fond de ce récipient, un trou était en partie obturé par un tortillon de paille bien serré. On le garnissait alors de quelques branches, permettant la libre circulation de l'eau à venir. On y ajoutait des racines d'iris (pour parfumer le linge) et de saponière (qui faisait mousser l'eau).

Une grande toile trés solide nommée cendrier ou charrier était ensuite étendue sur ce fond, débordant largement sur le pourtour. On y entassait d'abord le gros linge (draps), puis les chemises, les pantalons puis le linge de corps et enfin le linge fin.





Le tout était parsemé de cendres. Pas n'importe lesquelles ! La cendre de tourbe ne pouvait être utilisée. La plus recherchée était la cendre de paille de sarasin, brûlée et soigneusement ramassée. Les cendres de pommier ou d'orme, bien tamisées dans un crible ou un tamis fin d'osier.
On recouvrait le tout avec les bords du cendrier et l'on y ajoutait une bonne couche de cendre et d'herbes aromatiques (thym, laurier).

Pendant ce temps on mettait à chauffer l'eau dans une grande marmite, la timbale. Celle d'une lavandière professionnelle pouvait contenir 400 litres et plus.

La première passe se faisait avec de l'eau chaude, mais pas bouillante, pour ne pas "cuire les taches". Puis à l'aide d'un récipient à long manche appelé pucheux 'ou Hollandaise", on versait l'eau bouillante qui faisait dissoudre le carbonate de potasse contenu dans les cendres.

Cette eau de lessive traversait tout le linge jusqu'au bas du cuveau où elle s'écoulait par le trou du fond dans une rigole en tôle : le couleau.



En effet, on la récuperait ainsi dans la marmite où elle ne cessait de bouillir. Ce transfert d'eau continuait ainsi des heures durant, jour et nuit pour les grosses lessives,jusqu'à ce que la maitresse de maison juge l'opération suffisante.

Dans tous les cas, elle était pieusement récupérée en dernier lieu pour arroser les légumes du jardin ou les fleurs, étant réputée pour ses vertues bio-dynamisantes.

Et le linge alors "fleurait" bon !

il était retiré brûlant du cuveau avec de longues pincettes de bois et mis à égoutter sur des tréteaux.



Sources : Texte et dessins. Nos ancêtres vie & métiers n° 11. La lessive autrefoisde Daniel Boucard.
avatar
La Flamme
Fourrier

Masculin
Nombre de messages : 1085
Age : 53
Date d'inscription : 16/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum