Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Grenadier SCHNAPS le Dim 12 Nov 2006 - 23:35

Préambule:

En 1831 parait chez un éditeur-libraire parisien, Mme veuve Th. DESOER au n°13 rue des Fossés-Saint-Germain un ouvrage intitulé "Théorie du Garde National", dans un petit format "de poche": 120 mm X 79 mmX 20 mm.
Cet ouvrage reprend les textes règlementaires concernant les maniement d'armes, les exercices, les postes de garde...etc, bref TOUT ce qu'un Garde National doit savoir pour exercer au mieux son service.

C'est de cet ouvrage que je me propose d'extraire quelques "pépites" applicables à nos activités, car en 15 années nombre de règles n'avaient pas évolué, l'armement, la tactique, les formations, les règlements mêmes étaient demeurés quasiment identiques, à ceux en vigueur sous le Consulat et l'Empire, voire même sous l'Ancien Régime...

C'est à cette découverte (ou confirmation) que je vous convie maintenant.

Les compléments que je me permettrai de faire au texte apparaitront précédés d'une *et en caractères ordinaires, TOUT ce qui proviendra de la "Théorie du Garde National" sera rédigé en italique.

Allez, suivez-moi dans la découverte du 1er chapitre...

Chapitre I : NETTOIEMENT DES ARMES.

Du Fusil (*1), de la Buffleterie (*2), de la Giberne (*3), etc.

1-Le FUSIL :

"Le Garde national qui veut avoir des armes propres, devra avoir le soin le plus grand à ne point les laisser tacher par la rouille; il est facile de conserver le poli du fusil, pour cela il suffit de l'essuyer avec un morceau de laine après s'en être servi, et si l'on doit être longtemps sans s'en servir de nouveau, ou si l'on doit se mettre en route par temps pluvieux ou humide, de le frotter soit avec un chiffon gras, soit avec une petite brosse grasse, dans toutes ses parties, en levant (*en ôtant) les capucines : les pièces de la platine demandent surtout ce soin, étant les plus difficiles à démonter et à nettoyer.
Lorsque l'on voudra démonter un fusil pour le nettoyer, on devra être pourvu d'un monte-ressort (*démonte-ressort), d'un tournevis et de petites broches ou chasse-pointes. On démontera les pièces dans l'ordre suivant :

-La baïonnette,
-la baguette,
-les deux grandes vis
(*de la batterie),
-le porte-vis (*à l'opposé de la batterie),
-la platine (*de batterie),
-la goupille du battant de sous-garde,
-le battant de sous-garde,

-le pontet (*protégeant la détente),
-la goupille de la détente,
-la détente. (Ces cinq dernières pièces demandent à être démontées avec la plus grande circonspection ; on doit même autant que possible, s'abstenir d'y toucher.)
-L'embouchoir,
-la grenadière,
-la vis de culasse,
-la capucine,
-le canon,
-la vis de l'écusson,
-et l'écusson. (Ces deux dernières pièces doivent être démontées le plus rârement possible.)

En remontant le fusil, on doit commencer par la dernière pièce, et observer l'ordre inverse.

Pour démonter la platine, on commence par prendre le grand ressort dans le monte-ressort pour empêcher qu'il ne pèse sur la noix. on ôte ensuite la vis du ressort de gâchette, en ayant soin de faire lever le ressort, de façon que le pivot puisse être hors de son encastrement avant que la vis soit sortie de son trou, ensuite le ressort de la gâchette, la vis de gâchette, la gâchette, la vis de bride, la bride, la vis de noix, le chien, la noix; il faut avoir soin de la repousser avec un poinçon qui entre facilement dans le trou destiné à recevoir la vis, afin de pouvoir la faire sortir du carré du chien; on doit ensuite dévisser doucement le monte-ressort pour le détendre, ôter la vis du grand ressort; le grand ressort; prendre le ressort de batterie dans le monte-ressort pour qu'il n'appuie plus sur le pied de batterie, ôter la vis de batterie, la batterie, la vis du ressort de batterie, le ressort de batterie et l'ôter du monte-ressort, la vis du bassinet, la vis du chien, et enfin la mâchoire.

Ainsi que nous l'avons dit pour le fusil, la platine doit se remonter dans l'ordre inverse; la vis du ressort de gâchette ne doit être qu'à moitié serrée, afin de donner au pivot la liberté d'entrer dans son encastrement au moyen d'une pression faite avec le tournevis, lorsque toutes les pièces sont en place, on peut serrer la vis; on doit avoir soin aussi de placer un peu d'huile à chaque trou de vis et à l'extrémité de leur tige, ainsi qu'aux trous qui reçoivent l'axe et le pivot de la noix; on doit en mettre sous les branches mobiles des ressorts et sur la griffe de la noix, et faire jouer les pièces de la platineafin de s'assurer si elles sont en bon état. Lorsque l'on remet des vis, pour ne pas gâter les pas, il faut les tourner légèrement en arrière jusqu'à ce que l'on entende la vis tomber dans son pas, alors on peut la tourner sans crainte de se tromper. On doit s'abstenir de se servir de la baguette pour tourner la vis du chien, de faire chauffer les ressorts afin de les adoucir, ou de faire rougir la baguette pour élargir le canal; on doit aussi ne jamais couper ou altérer le bois du fusil, afin de le faire résonner, ni ouvrir la bague de douille pour la retirer, on la nettoie sur la douille; ne jamais se servir de la baguette de son fusil comme d'un brunissoir en la passant dessus afin de le rendre brillant.

Plusieurs moyens sont employés avec succès pour enlever la rouille : généralement on frotte les pièces avec un morceau de bois blanc appelé "curette" que l'on enduit d'émeri fin délayé dans de l'huile, ce qui donne un beau poli; mais lorsque la rouille est considérable on peut employer avant l'émeri et l'huile, de la pierre ponce broyée et tamisée, délayée dans de l'eau forte (acide nitrique) étendue de moitié d'eau, ce procédé est très-prompt, mais il ne faut en user que le plus rârement possible, d'abord à cause du danger que présente l'eau forte, poison violent et qui brûle à l'égal du feu tout ce qu'il touche, et ensuite à cause de l'usure que ce procédé produit sur le fer.

On emploie avec succès, pour empêcher une arme polie de se rouiller, le moyen suivant :
Prendre de la cire blanche ou jaune, chauffer les pièces et les frotter avec la cire, faire ensuite évaporer la cire en laissant chauffer la pièce; il faut avoir la plus grande attention de ne pas élever la chaleur au point de bleuir ou détremper les pièces.

Pour nettoyer les cuivres, on emploie du "tripoli" ou de la brique pilée délayée dans du vinaigre."


Prochain épisode : comment blanchir ses buffleteries. salut Mr. Green [URL=http://imagesha


Dernière édition par le Lun 13 Nov 2006 - 1:47, édité 1 fois
avatar
Grenadier SCHNAPS
BOULET D'OR
BOULET D'OR

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 55
Date d'inscription : 23/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par la cigogne le Dim 12 Nov 2006 - 23:47

super intéressant thumright
t'es une vraie mine d'or. Bravo...pis ça m'évitera (la prochaine fois) de casser ma batterie (qui n'est toujours pas changée d'ailleurs)

Au fait, raconte-nous encore cette anecdote qui parle de consignes comme quoi des soldats avaient reçu pour ordre de "pisser dans les canons de fusils" pour les refroidir, à l'occasion de je ne sais plus quelle bataille.

j'avais trouvé ça intéressant...mais j'me souviens que très vaguement scratch
avatar
la cigogne
Fusilier-Grenadier

Masculin
Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Grenadier SCHNAPS le Lun 13 Nov 2006 - 0:13

C'est Jean-Roch COIGNET qui raconte que le 14 juin 1800, par une "chaude journée", Bonaparte 1er Consul ne disposant plus de troupes "fraîches" hormis le bataillon de Grenadiers de la Garde Consulaire et la Compagnie des Chasseurs à pied de la Garde Consulaire, vit son flanc droit mis en grand péril par l'action de la cavalerie autrichienne. Pour parer à cette menace grave, (faut dire que ça n'allait pas bien fort partout ailleurs non plus...), ordonna à la Garde Consulaire à pied de prendre position à l'extrêmité droite de le ligne française et d'interdire tout enveloppement de l'Armée par les "Kaiserlicks".
Formée en carré la Garde Consulaire (qui voyait le feu pour la première fois en tant qu'unité), tint ferme face à un déferlement de charges de cavalerie, de tirs et d'assauts d'infanterie, soutenus par une artillerie autrichienne d'autant plus efficace que nous n'en disposions plus.

Au bout de plusieurs heures de fusillade, les gibernes ayant été recomplêtées moult fois, il se trouva que le canon des fusils fut si encrassé, que les Grenadiers et Chasseurs ne parvenaient plus à y faire pénétrer leurs balles. Alors il fallut à ces braves trouver un moyen rapide de décrassage du canon de leur arme sous peine de se voir anéantir par l'ennemi que leur contenance et leur feu seuls parvenaient à contenir.
Alors les uns après les autres nos vieux braves pissèrent dans le canon de leur fusil (brûlant au surplus), et l'urine ainsi utilisée dissout les concrétions de salpêtre brulé, qui s'écoulèrent par les lumières, permettant la poursuite du feu.

C'est un "à côté de la Gloire" qui méritait d'être rappelé. [img]http://yelims4. [img]http://yelims3.
avatar
Grenadier SCHNAPS
BOULET D'OR
BOULET D'OR

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 55
Date d'inscription : 23/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par la cigogne le Lun 13 Nov 2006 - 0:43

merci cher ami [IMG]http://smileyon ...c'est exactement cette anecdote que tu m'avais raconté il y a fort longtemps maintenant.

J'ai moi même eu l'occasion de tirer avec un fusil devenu "chaud", dans les fossés du fort Rapp...b'in c'est vraiment brûlant après plusieurs coups, et pas facile à tenir. J'imagine donc très bien la scène au milieu d'un combat comme celui dont tu nous parle.

merci.
un bien bel exposé [img]http://yelims4.
avatar
la cigogne
Fusilier-Grenadier

Masculin
Nombre de messages : 502
Date d'inscription : 13/12/2004

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Fanfan le Lun 13 Nov 2006 - 13:53

Après la théorie, la pratique !
Rolling Eyes
avatar
Fanfan
Grenadier

Masculin
Nombre de messages : 336
Age : 29
Date d'inscription : 09/06/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Marc La Bréole le Jeu 16 Nov 2006 - 11:00

Extrait du Manuel du Reconstitueur d'Infanterie de la Charte d'Histoire-Vivante:

Entretien du fusil

Cet article à pour but de montrer au reconstitueur d’Infanterie la manière d’entretenir son fusil la plus proche de la vérité historique, en se conformant au directives du Manuel d’Infanterie Bardin de 1807.

Démontage et remontage du fusil

On ôte la baïonnette, la baguette, les deux grandes vis, le porte-vis, la platine, la goupille du battant de sous-garde, la goupille de la détente, la sous-garde, la détente, l’embouchoir, la grenadière, la capucine, la vis de culasse, la vis de l’écusson, le canon, la culasse.

On doit remonter le fusil dans un ordre inverse, c’est à dire en commençant par la culasse, le canon, l’écusson, la vis de l’écusson, la vis de la culasse.

Démontage de la platine

On ôte la vis de ressort de gâchette (il faut faire lever le ressort, de façon que le pivot puisse sortir de son encastrement avant que la vis ne soit entièrement hors de son trou) ; le ressort de gâchette, la vis de gâchette ; la gâchette ; la vis de bride ; la bride ; la vis de noix ; la noix (pour la faire sortir du carré du chien, il faut repousser avec un poinçon qui entre facilement dans le trou destine à recevoir la vis) ; le chien (il tombe de lui-même, la noix étant ôtée) ; la vis du grand ressort ; le grand ressort ; la vis de batterie (on l’ôte à l’aide d’une pression qu’on fait sur le ressort avec le monte-ressort) ; la batterie ; la vis du ressort de batterie ; le ressort de batterie ; la vis du bassinet ; la vis du chien ; le bassinet ; la mâchoire.

Remontage de la platine

On remet le bassinet, la vis du bassinet, le ressort de batterie, sa vis, la batterie, sa vis, la mâchoire, la vis à tête percée, la noix, la bride, sa vis, la gâchette, sa vis (on remet le chien dans son carré), la vis du carré, le ressort de gâchette (on abat le chien sur le rempart du corps de platine - la gâchette doit être libre lorsque sa vis est remontée à fond ; il doit en être de même par rapport à celle de la batterie) ; le grand ressort, la vis du grand ressort.

Avant de replacer les vis, il faut mettre une petite goutte d’huile à chaque trou ou à l’extrémité de chaque tige ; il faut avoir la même précaution pour les trous qui reçoivent l’axe et le pivot de la noix ; quand la platine est remontée, la même opération doit avoir lieu sous les branches mobiles des ressorts et sur la griffe de la noix. Il faut s’assurer que les pièces de la platine rodent bien (on dit qu’une pièce rode bien, la noix par exemple, quand elle tourne d’une manière uniforme sur le corps de la platine).

Nettoyage du fusil

On emploie, pour le dérouiller, de l’émeri et de l’huile d’olive, ou de la paille de fer ; on se sert, pour le frotter, de bois tendre et de brosses rudes.

On fouille dans les angles et sinuosités des pièces avec des curettes et des spatules. Le canon étant sujet à se courber par la pression que l’on fait pour le dérouiller, on ne doit jamais le frotter dans sa longueur avec des spatules, à moins qu’on ait préalablement introduit dans le tube une broche cylindrique du diamètre du calibre, ou qu’il soit à plat sur un banc ou une table.

À défaut d’émeri ou de paille de fer, on peut faire usage de grès pulvérisé, tamisé et humecté d’huile d’olive pour enlever les grosses taches, et de brique brûlée, bien pilée et aussi humectée d’huile, pour les petites. Si ce n’était pas des pièces trempées que l’on nettoyât, il serait même préférable de n’employer que ces deux espèces d’ingrédients.
Toutes les pièces, après avoir été bien nettoyées, doivent être essuyées avec un chiffon, de manière qu’il n’y reste jamais d’émeri, de paille de fer, de grès ou de brique, et qu’elles conservent seulement de l’onctuosité.
Les pièces en cuivre se nettoient avec du tripoli, ou de la brique pilée et du vinaigre.

On ne doit point employer de substance grasse pour les frotter ensuite, car elle agissent sur le cuivre et le font oxyder.

Il est demandé aux reconstitueurs d’Infanterie d’entretenir leurs armes, lors des bivouacs de la Charte, selon les explications ci-dessus, afin de se conformer aux normes de l’époque qu’ils sont censés reconstituer.

Les produits chimiques modernes n’ont pas leur place sur un bivouac napoléonien. Bien sûr, rien n’empêche l’emploi de tels produits une fois de retour à son domicile.
avatar
Marc La Bréole
Fantassin de la ligne

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 37
Date d'inscription : 10/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.chartehistoirevivante.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Grenadier SCHNAPS le Jeu 16 Nov 2006 - 12:08

Cher Marc,

pour avoir lors des deux denières sorties nettoyé l'extérieur du canon, et la batterie en suivant ces instructions je peux assurer que le résultat est plus que satisfaisant : absence d'oxydation de la surface du canon et de l'extérieur de la batterie.

Merci de m'avoir conseillé cette solution peu onéreuse et efficace, seul "bémol" il faut se munir de chiffons doux (vieux draps de coton p.ex) en bonne quantité . [IMG]http://smileyon
avatar
Grenadier SCHNAPS
BOULET D'OR
BOULET D'OR

Masculin
Nombre de messages : 1204
Age : 55
Date d'inscription : 23/02/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Marc La Bréole le Jeu 16 Nov 2006 - 16:55

Cher Schnaps,

Heureux de voir que nos discussions pendant la marche Mormant-Montmirail ont permis de t'aider à évoluer ton personnage et ta représentation.

Sinon, tu te rappels des manoeuvres avec les sucres en cubes et les chocolates. [img]http://www.clic

Amicalement,

Marc
avatar
Marc La Bréole
Fantassin de la ligne

Masculin
Nombre de messages : 71
Age : 37
Date d'inscription : 10/03/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://www.chartehistoirevivante.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Instruction sur le nettoiement des armes (1)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum